Les Chroniques de la banquise

23 octobre 2008

EDITO : seizième édition, un an plus tard...

Chers lecteurs et lectrices fidèles (pléonasme) des Chroniques de la Banquise,

Ce n'est pas sans un certains plaisir que je reprends ma plume pour vous annoncer que quasiment un an après la dernière édition, votre feuille de chou préférée est de nouveau distribuée avec une équipe toute neuve pleine de talent.
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ce retour, cette résurrection, vient à point nommé alors que le Grand Froid commence à faire sa réapparition dans nos contrées montagneuses d'Iglooland. L'hiver ici s'il est parfois synonyme d'hibernation est plein de surprise car il apporte en ce jour du 22 Octobre, un regain d'activité de le vitalité.

Et c'est bien là tout le paradoxe de l'Iglooland. Nous avons bon dos de penser que hiver rime avec misère , désert, mais en ce jour bénie par la Matrice, le paradoxe est maintenant parmi nous et la mise en sommeil du monde est ici vaincue par une bande d'irréductible pigistes, prêts à tout pour satisfaire votre soif de lecture.

Votre attente était légitime mes chers amis et comme je vous comprends. La dernière formule de notre principal concurrent Au Coin du Feu a perdu en qualité en se rapprochant de cette presse people faisant la par belle aux gros titres et aux personnalités loufoque du Khanat. Mais maintenant, s'en est fini du monopole de cette presse ringarde qui ne doit plus mon respect qu'à l'amitié que j'ai pour certain de mes confrères. Mais laissons ceci de côté et refermons cette parenthèse.

Les Chroniques de la banquise se veullent d'être un journal ouvert sur le Khanat et centré sur l'Iglooland. On y parlera de tout et de rien et de l'Iglooland en particulier. Vous verrez ainsi, au fil des éditions que j'espère nombreuses, tout un panel d'articles généraux, associant les légendes d'ici et d'ailleurs, un travail journalistique pointilleux, des description d'aspects traditionnels ou religieux, ainsi que des critiques objectives de phénomènes de société. Cette idée descend en ligne directe des anciennes éditions et ainsi, vous ne serez pas dépaysés par ce que vous lirez.

Les Chroniques de la Banquise, longtemps en sommeil, sont maintenant en pleine forme, et vous ne serez pas déçu !

Fade McPinguin

Posté par ilfiniol à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Brèves d'Iglooland

Communauté gargantuesque du Grand Nord


Graoum à tous.

Le bout de papier que vous avez entre les mains représente l'aboutissement du travail de plusieurs rédacteurs d'Iglooland. Dans le but de relayer l'information de la région mais aussi pour que les Anciens puissent partager leurs souvenirs aux plus jeunes, nous avons créé cet hebdomadaire.
Le papier utilisé est un mélange de sapin et de vieille peau de Yack, ne faites donc pas attention à l'odeur! Il existe des versions épurées de matière animale pour les plus propres d'entre vous, qui coûte beaucoup plus cher puisqu'on n'aime pas les gens propres.

Bien, passons à un condensé de l'actualité du Grand Nord!

L'invasion des Yacks, venue pacifique ou hostile?

Vous avez sans doute entendu parler du mouvement qui a secoué le Khanat dernièrement... Les Yacks réclament des droits et s'offrent même un porte parole parlant notre langue! Très rapidement, nous avons vu arriver quelques Yacks dont l'élégante Frau Yak... Cette dernière a été particulièrement appréciée des enfants.
Malheureusement, l'hiver approchant les Yacks ont dû quitter nos belles montagnes pour des contrées plus verdoyantes. Vivement la saison estivale!

Le tournoi de boxe se termine

Il a secoué la région pendant une semaine. Il a fait battre le cœur des participants et des spectateurs et à chaque duel le suspens se renouvellait.
La finale a opposé votre humble Khan Sulfur au Khan de Surnuméraire, Hercules. Une nuit de combat acharné pour arriver au dénouement final, apocalyptique.
Hercules est rentré vainqueur chez lui, avec la coquette somme de mille dinars.

Le départ d'une grande Cheffe

Bonnie Parker, après une longue période en tant que CdC d'Igloo rend le tablier et laisse la place à Tharr'lebb enni. Espérons que la prospérité de la ville continue avec ce nouveau leader de la Tribu des Glaces.

Les dés sont jetés

J'ai décidé de défier Pan, la nouvelle Grande Khane, dans un CdK pour la remplacer. Mon programme est visible sur la place publique, il ne me reste plus que le soutien des Khans pour devenir le dirigeant éclairé des peuples élmeriens...
Je ne renonce pas à Iglooland pour autant puisque je continuerai d'aider ses habitants le plus souvent possible. J'y réside, et il est évident que je vais continuer mon travail de rédacteur pour les Chroniques.


Sulfur Gilgamesh

Posté par ilfiniol à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

légendes d'Häagendazs

On dit qu'en Iglooland lors des nuits de blizzard, il ne faut pas mettre un pied dehors.
Non pas par peur de la tempête mais, plutôt de ce que l'on risque d'y trouver.
D'après les plus vieux habitants de la province, il y aurait chez nous des revenants,
des villages maudits, des sbleunes dévoreur de piquosaures et j'en passe.

De ce fait je vais chaque semaine vous narrer une de ces multiple légendes,
rien n'indique que ces dires soient vrai mais ils font partis de notre folklore et
ne peuvent être ignorés.
Cette semaine je vais vous conter l'histoire du village de Häagendazs.

On dit que ce Häagendazs fut le premier village de sédentaire à s'installer
en Iglooland. La vie y était paisible, ces habitants étaient pour l'ouverture,
il pratiquait le commerce avec beaucoup de clans différents, ils accueillaient
les nomades en passage chez eux les bras ouverts.
Mais le sédentarisme était vu d'un mauvais oeil à cette époque et par une
soirée d'hiver où le blizzard était anormalement fort qu'un clan particulièrement
conservateur et radical décida d'incendier le village pour servir d'exemple aux
sédentaires qui commençait a influer au Khanat.
Le lendemain matin Häagendazs et ces habitants n'étaient plus qu'un tas de
cendres. Le soir le clan pyromane décida de fêter dignement cette victoire
sur les cendres du village, mais contre toutes attentes il était encore débout.
On dit que le clan décida de pénétrer dedans pour confirmer qu'il n'était
pas fou et on dit qu'il disparut à tout jamais de la province.

Certains pensent que tous les Häagendazsiein ont vendu leurs âmes à Naar
pour se venger des clans nomades, d'autres pensent que les incendiaires était
tellement bourré qu'ils se sont perdus dans les terres glacées et qu'il n'y a
jamais eu de village maudit.
Mais si par malheur vous êtes dehors une nuit de fort blizzard et que vous
voyez une lueur, autre que celle d'Igloo ou de Colonos, ne vous en approchez
pas ou vous risquez bien de disparaitre vous aussi.

A la semaine prochaine, pour une autre histoire. 

zax

Posté par ilfiniol à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2007

EDITO : quinzième édition, un flou hivernal

En ces jours froids ou les vents du grand nord apportent leur lot de neige et de glace, le Khanat ne sait plus vraiment où il en est... Entre les reclus qui continuent à jouer les impertinents pour faire parler d'eux, les chasseurs de décorations de Noël, les Grands Nordiques cherchant une nouvelle fois à montrer qu'ils gagnent toujours et les Loups se cherchant pour la première fois de leur histoire une véritable identité, tout ceci se mélange allègrement et les boniments des uns et des autres ne font que rajouter à la confusion ambiente.

Bien entendu, il suffirait sans doute de pas grand chose pour que le shmilbic avance mais je crains que l'hiver ne soit arrivé à désoeuvrer les plus confiants d'entre nous. En effet, le Khanat, comme chaque hiver en somme est cloué chez soi et je comprends parfaitement qu'il souhaite rester auprès d'un bon feu de cheminé que d'aller chez le voisin d'en face pour lui expliquer sa façon de voir les choses.

Quoi qu'il en soit, nous ne devons pas non plus nous morfondre et penser que tout ceci est une fatalité car de toute manière tout est Nécessaire en ce bas cybermonde et c'est la volonté de l'Ovule que les choses soient ainsi, alors à quoi bon se lamenter ?

Dans cette édition de la mi Décembre, Jormangard nous donne sa recette pour lutter contre le froid, recette qui je suis sûre saura contenter le plus intransigeant des Sibérian. Quant à Phantom, il nous livre ses rêve d'un lieu de culte conforme à l'image de grandeur du Grand Nord.

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël,


Fade McPinguin

Posté par ilfiniol à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Liqueur maison, les p’tits conseils à Bibi

Voici une petite recette que j'avais inventé il y à quelques temps déjà, n'ayant eu que de bon retour depuis je me permet de vous la redonner...

Chers lecteurs, je souhaite aujourd’hui vous faire part de mon enthousiasme suite à la découverte récente de ce qui selon mon avis personnel devrait à terme remplacer le lait maternel : l’Alcool ! Je vais donc après avoir fait un rapide inventaire volontairement non exhaustif des alcools en distribution dans tous les bars, hôtels et auberges du pays, de la recette d’une divine liqueur réalisable par tous à la maison. Cependant j’aime autant vous prévenir tout de suite qu’il s’agit, comme on dit chez nous, plutôt d’une boisson d’homme…


Alors un inventaire non exhaustif, pourquoi me direz-vous, et bien car l’Alcool est une chose sérieuse qui n’est pas à prendre à la légère et un certain nombre de boissons alcoolisées ne méritent pas à mon sens l’appellation d’Alcool avec un grand « A ». Je ne mentionnerais donc que les véritables Alcools dignes d’être bus par un Elmérien. Pour commencer, il me semble tout naturel de citer l’excellent whisky Khanbell fierté depuis des générations de l’illustre Clan Khanbell, vient ensuite la seule vodka digne de ce nom : la Zubrowkra, qui permet à ceux qui ont la force de tenir debout après plusieurs bouteilles d’apercevoir telle une figure chimérique le légendaire Bison des plaines… Et pour terminer je citerais la traditionnelle bière, qui se doit d’être à mon sens brune ou ambrée (mais ceci est une chose qui peu encore se discuter…). Voilà ce qu’on peut dire en ce qui concerne les alcools commercialisés, car nombreux sont les très bons Alcools de fabrication artisanale comme celui dont je me propose de vous donner la recette…

C’est donc non sans une certaine émotion que je m’apprête à vous transmettre la recette d’une liqueur que distillait feu Sigmund le Rouge (cf. Sigmund le Rouge ou la mort d’un homme seul, in Au coin du feu), c’est donc en souvenir et en hommage à cet homme singulier que je l’ai tout simplement appelé Liqueur de Sigmund.


Matériel :
-- mortier et pilon
-- fut de chêne
-- filtre fin
-- alambique
-- bouteille en verre fumé
-- bouchon de liège
-- cire

Ingrédient :
-- neige immaculée fondue
-- écorces de jeune Cèdre
-- Prunelles
-- bile de nounours polaire

Recette :
Dans un fut de chêne, déposer approximativement 1/4 d’écorces de Cèdre préalablement broyées dans un mortier ainsi que 1/8 de Prunelles également broyées. Recouvrir le tout d’eau obtenue à partir de neige immaculée et y ajouter enfin quelques gouttes de bile de nounours polaire pour la fermentation. Entreposer le fut dans un endroit à l’abris de la lumière (attention : ne surtout pas fermer le fut sous peine d’explosion due à la fermentation !). Après environ trois mois dans l’obscurité filtrer et distiller le tout puis verser le jus ainsi obtenu dans un fut de chêne avec quelques gouttes de bile de nounours polaire pour une seconde fermentation, entreposer dans les mêmes conditions que précédemment. Au bout d’un mois fermer hermétiquement le fut et laisser ainsi pendant quatre ans. Une fois ce temps écoulé mettre la liqueur en bouteille que vous fermer à l’aide d’un bouchon de liège et d’une couche de cire pour que le tout soit parfaitement hermétique. Laisser encore un ans de repos en bouteille avant de pouvoir déguster.


Voici donc la démarche à suivre pour préparer la Liqueur de Sigmund. Elle semblera sûrement assez singulière à certain, mais ce cher Sigmund avait clairement insisté sur le fait que chaque point devait être effectué avec rigueur et mes amis, chers lecteurs, le résultat est là ! Pour ma part, j’ai bien envie de dire qu’on lui trouverait presque un petit goût de pomme… Mais attention je vous le redis, c’est plutôt comme qui dirait une boisson d’homme : Sigmund affirmait d’ailleurs à ce propos que certain, après une consommation abusive, auraient perdu la vue, simple boutade ou mise en garde à prendre en compte, seul l’avenir nous le dira…

En attendant buvez bien et sans modération bien sûr.


Jormangard l'Ouroboros

Posté par ilfiniol à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un lieu saint a Igloo

J'ai eu une vision, Une basilique en Iglooland. Depuis cette vision je regardais différemment les bâtiments sacré de notre ville. C'est a ce moment que je m'apercus d'une Hérésie. Le temple d'Horace le pieu, avait été renommé. Il est vrai que ma passion pour la religion n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui.
Alors je me suis mis en tête de racheter ce bâtiment, afin qu'il redoivent a nouveau le nom qu'il lui est du.

Mais j'ai aussi décider de faire de l'Iglooland, une province pieuse et pour cela je vais avoir besoin de vous. Aujourd'ui nous avons un temple



Demain, j'espère une cathédrale :



Et après demain une basilique,



Mais pour ce projet d'envergure je lance un appel a tout les fidèles de l'ovule de la province. Venez participer a la construction de cet édifice. Venez prouver au monde que vous êtes fier d'être ovuliste.



Phantom C. Tin'Han

Posté par ilfiniol à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2007

EDITO : quatorzième édition, les reclus deviennent sérieux, la fin d'un mythe

Et non, vous n'avez pas de problème visuel, vous avez bien lu, le clan des Reclus vient de devenir comme tous les autres clans, d'une banalité affligeante... En ce moment, ils ne sont pas content, et comme superbe action visant à montrer au Khanat qu'ils sont le dernier clan vivant, ils viennent de déclarer...


l'autonomie de la Calafie...


Oui oui vous avez bien lu... Une autonomie pour des raisons politiques, c'est risible, digne d'un hercules des grands jours, ce n'est pas peu dire...

Alors à côté de ça il restent dans la vague un peu fofolle (mais plus rien à voir avec ce qu'on connaissait avant) avec leur Khan qui se dit Grand Khan de Calafie, mais c'est plutôt pitoyable par rapport à ce qu'ils nous avaient habitué... Surtout que  l'autre Ayami est devenue sérieuse... Oui oui, sérieuse... Quant au fou schizophrène de Nishizono, ben il est blasé...

A croire qu'en réalité, ils sont en train de payer le contrecoup de tant d'année de délire, ça doit être difficile à supporter. Autre hypothèse, le départ d'Angela pour les certes contrées du Paradigme a du faire baisser le niveau chez les Reclus.

Quoi qu'il en soit, c'est bien triste tout ça, personnellement, ça me fait pitié mais tant pis, que voulez-vous, on ne choisi pas ses compatriotes...


Dans le reste de l'actualité, on peut citer la monotonie ambiante de la gouvernance loupesque de Nerdos, l'arrivée d'une inquisition elmérienne officielle, on verra ce que ça va donner, et des elmériens qui se passionnent pour la construction d'une ambassade à Santa Banana City... C'est fou comme on sent que Noël est désiré quand même.

Sur-ce je vous souhaite une bonne lecture de l'édition de cette semaine,



Fade McPinguin

Posté par ilfiniol à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]