Le Nord est en ce moment en pleins bouleversements. Le Nord, ou le Grand Nord d'ailleurs : que faut-il utiliser pour simplement nous définir ? "Nord", c'est à dire une définition géographique, de naissance ou d'adoption (quand même) ? Ou "Grand Nord", c'est à dire un vrai mouvement culturel susceptible de bouleverser le cybermonde ?

Revenu depuis peu de temps à Iglooland, nouveau membre du jeune clan des Veilleurs, je n'ai pas connu la phase de naissance de ce mouvement "Grand Nordique", je ne connais donc pas ses fondements "philosophiques" et je m'en passe volontiers. Tout ce que je vois c'est que, revenant dans les terres qui m'ont vu naître, je trouve un Nord en pleine ébulition, réfléchissant sur son avenir tout en réfléchissant sur son essence même. Et ça me plait, évidemment !

Car cela rejoint les principes qui ont guidé ma vie (déjà longue, les enfants...). J'ai toujours été persuadé qu'il était dans l'ordre naturel des choses que le monde oscille sans cesse entre l'ordre et le désordre. Prenez deux des plus belles créations de la nature qu'il m'ait été donné de voir, l'océan et la banquise : tour à tour calme comme si leur image se figeait, et plus violents que tout ce que l'homme est capable de produire...

De quel droit sortirions-nous de ce modèle en choisissant l'un de ces deux pôles, l'ordre ou le désordre ? Notre devoir à nous Grands Nordiques est au contraire de respecter l'ordre naturel des choses en prenant conscience de la jumellité de ces deux opposés. Reste à traduire cela dans nos vies quotidiennes, dans nos petites réalisations comme dans les plus glorieuses. Et ce n'est pas le plus simple, évidemment...

Un Grand Nordique doit sans cesse prendre garde à ne pas donner l'avantage à l'ordre, et pour cela il doit se méfier des lois, dans ce qu'elles sont de plus administratif : évidemment que les règles sont nécessaires et que leur respect est fondamental, mais agir en fonction des lois parce qu'elles sont les lois c'est renoncer à une trop grande part de notre liberté.

En parallèle, le Grand Nordique doit aussi veiller à ne pas céder à la facilité du désordre, en justifiant n'importe quel acte par un "je fais ce que je veux" qui n'a rien de naturel. Apporter sans cesse plus de désordre, agir par simple attrait du mal, c'est déséquilibrer le rapport de forces du monde et ce n'est pas digne d'un Grand Nordique.

Tout cela bien sûr n'a rien de préceptes gravés dans le marbre, rien d'un code de conduite à suivre aveuglément. C'est jour après jour que le Grand Nordique agit ou non en fonction de l'ordre naturel des choses, c'est acte après acte qu'il respecte ou non l'équilibre entre ordre et désordre. Ce n'est pas une posture, ce n'est pas un rôle à tenir ; c'est un mode de vie, sans cesse remis en cause, sans cesse soumis à l'épreuve. Mais c'est ainsi qu'un Nordique devrait vivre pour devenir Grand.

Yoren Zaroff