Cette semaine, pas de suite pour mon voyage dans les provinces elmériennes continentales. Je me permets une rupture dans cette suite d’articles (qui n’en compte qu’un seul pour le moment) pour revenir sur un point d’importance dans le Khanat Elmérien : l’appartenance à un clan.
Le Khanat, tout le monde le sait et l’accepte, est basé sur un système clanique. Cependant, la multiplicité des clans au Khanat dilue petit à petit l’identité-même des clans. Qu’est-ce qui caractérise un clan ? Qu’est-ce qui le différencie de son voisin ? Qu’est-ce qui permet à un nouvel Elmérien de choisir le clan qu’il va rejoindre ? Qu’est-ce qui permet à un clan de rester uni ?

 

Peu de clans ont aujourd’hui une idéologie propre. Certains clans sont Grands Nordiques, d’autres sont associés aux Loups, d’autres sont indépendants et d’autres sont tout simplement inexistants. Dans de telles conditions, comment peut-on en vouloir à un membre de clan qui aura décidé de quitter son clan actuel pour en rejoindre un autre ? Comment le blâmer parce qu’il préfère privilégier la proximité géographique à l’idéologie ? Est-ce parce que ce membre n’a jamais réellement cru dans la Vision du clan ? Mais, dans ce cas, comment peut se faire le recrutement ? Comment peut-on être sûr de la fiabilité d’un Elmérien, de son adéquation idéologique avec le clan ?

 

Certains clans mettent en place des épreuves permettant de tester la volonté d’un nouveau membre afin de pouvoir demeurer dans le clan. D’autres n’acceptent de nouveaux membres qu’après de nombreuses semaines de négociations. D’autres, encore, acceptent n’importe qui du moment que la personne a des gros bras. Quelle est la bonne vision des choses ? Quelle est la voie à privilégier ? Y en a-t-il seulement une ?

 

Sans vouloir donner de réponse absolue, je ne pense pas qu’il y ait une méthode meilleure que les autres. Chaque clan se doit d’être unique, de s’affirmer ainsi et de le revendiquer. Suite à ce « coming-out » idéologique, le recrutement et l’épuration claniques n’en pourront être que facilités. Mais tout ce travail ne peut pas se faire tout seul. Chacun doit se remettre en cause et remettre son clan en cause. Peut-être comme les Loups du Valhalla en ce moment. Peut-être doivent-ils être les précurseurs d’un renouveau clanique, en s’appuyant sur la notoriété du Grand Khan.

 

Chacun se doit de trouver sa Voie, les Sages ne peuvent que montrer la direction.


Shinsei